Bateaux Courts 2019 : ça bouge au sommet

Cazaubon semble avoir marqué un tournant dans la hiérarchie nationale de la catégorie séniors. En effet plusieurs titres ont changé de titulaire par simple inversion des places des épreuves du skiff par rapport à 2018.

Dans l’affaire, la ligue conserve une bonne stabilité de résultats chez les séniors avec des finales majeures où ses clubs sont très présents dans la perspective de la saison internationale qui s’annonce: skiff homme, skiff dames poids léger, deux sans barreur hommes.

Pour nos couleurs, c’est d’abord Hugo Boucheron (CA Lyon) qui terminait ce championnat en débordant en fin de parcours Matthieu Androdias, son coéquipier bayonnais du deux de couple champion du monde. Un résultat qui ne devrait pas remettre en cause la composition de cet équipage toujours très ambitieux, uni et homogène. Le jeune Aixois Anthony Girerd faisait l’admiration de tous en terminant au pied du podium suivi de très près par le Vichyssois Maxime Ducret, cinquième sur le fil.

Un petit coup de tonnerre marquait la finale du skiff dames poids léger. Alors que la championne du monde en titre, la Grenobloise Laura Tarantola menait largement les débats à l’issue du mille du milieu, Claire Bové (Meulan-les-Mureaux), sa jeune coéquipière en vue de Tokyo 2020, montait la cadence et débordait la titulaire du titre. La dauphine de 2018 avait fait le travail, mais ce résultat n’altérait pas la belle entente des deux rameuses qui précisaient que leur double ne pouvait qu’en être plus performant. Marion Collard (AUN Lyon) et Marie-Margot Joannes (AC Lyon Caluire) se livraient à une  bataille indécise jusqu’au bout qui permettait à la première nommée de prendre la médaille de bronze.

Noémie Kober (Grenoble) et Marie Le Nepvou (Nantes) faisaient figure de favorites dans l’épreuve du deux sans barreuse. Les « patronnes » confirmaient d’ailleurs ce pronostic en construisant sereinement leur victoire, malgré l’ambition et la puissance des jeunes équipages qui leur étaient opposés. La saison préolympique s’ouvrait de la meilleure des façons pour ces deux rameuses expérimentées qui confiaient avoir une belle marge de progression. Léa Duret (Grenoble) et Cloé Poumailloux (Boulogne 92) terminaient à la sixième place de la finale.

C’est dans l’épreuve du deux sans barreur messieurs que la ligue avait le plus de représentants, même si l’espoir de battre les tenants du titre, les deux frères Onfroy de Verdun, semblait minime. C’est pourtant cet objectif que nos sept auverhonalpins présents en finale tentaient de concrétiser. Il faut dire aussi, qu’en plus d’une médaille, était en jeu une place dans le quatre sans barreur appelé à représenter la France à l’international. La mixte CN Annecy (Benoit Demey)/Saint-Quentin (Benoit Brunet) restait longtemps menaçante pour les futurs vainqueurs et s’attribuait l’argent de belle manière à trois secondes seulement des Verdunois. Le bronze revenait grâce à une première partie de parcours très rapide au Grenoblois Edouard Jonville et au Bayonnais Julien Montet. Les frères Turlan (Grenoble-Vichy), après un départ trop lent, réalisaient un bon retour à la quatrième place. Mickael Marteau et Alberic Cormerais (St Nazaire- CA Lyon),  Franck Solforosi et Alexis Guerinot (AUN Lyon-CALyon) complétaient cette finale de haut niveau en cinquième et sixième positions.

Il faut signaler la belle performance de Ferdinand Ludwig, le jeune rameur du Lac Bleu qui, avec beaucoup de hargne et de volonté, se glissait dans la finale de haut niveau du skiff poids léger pour y prendre la cinquième place.

Enfin, pour les séniors, les deux Aixois de – de 23 ans, Emile Moiron et Robin Goffart accédaient à la finale du deux sans barreur poids léger pour terminer sixièmes.

 

Pour nos juniors, la confrontation avec l’élite de la catégorie nationale, permettait de se rendre compte du travail qu’il restait encore à faire. Seules quatre embarcations atteignaient les finales A.

Honneur à Juliette Neyrat et Maella Favrais, les rameuses d’Aix-les-Bains, qui s’ornaient d’une belle médaille de bronze en deux sans barreuse alors que Lisa Gaime et Mia Triot-Sassolat (Aiguebelette) se classaient sixièmes.

Louis Ramos, le Lyonnais du CA, malgré une très belle finale, ne pouvait atteindre le podium du skiff et se battait comme un beau diable pour préserver sa quatrième place.

En deux sans barreur, les Aixois Clément Assier et Louis Chamorand ne pouvaient rien contre la puissance des équipages qui leur étaient opposés et terminaient cinquièmes.

 

En Handi aviron, Pascal Danière (AV Roanne-le-Coteau) s’attribuait la médaille d’argent du SHXPR1, les Aixois Jérôme Hamelin et Raphaël Coudurier en faisaient de même dans l’épreuve du SH2-PR3. Les deux Stéphanie, Merle et Crevolin (ASUL Vaulx en Velin) terminaient troisièmes du SF2-PR3 et Jean-Rowane Chocho quatrième en SH1XPR2.

 

A l’issue de ce championnat de Cazaubon, il est intéressant de consulter le classement provisoire des 10 premiers clubs français :

Club Points
VERDUN CN 77,0
NANCY SN 75,0
Boulogne 92 72,5
AIX LES BAINS EN AVIRON 68,5
NANTES CA 60,5
GRENOBLE AV 54,0
BAYONNE AV 52,5
TOULOUSE A 50,0
LYON CA 48,5
Encouragement-SESN 43,5

Jean-Pierre Bonini

Photo : Eric MarieMedias Aviron

Article précédent
[Ch Zone Sud-Est BC] – Un lac superbe pour nos juniors
Article suivant
Organisation coupe de France des Régions 2019 – Mantes-La-Jolie

Articles liés

Menu
Réactions