[Championnats d’Europe Junior] Quatre Lyonnais liés par le bronze

La France et Gravelines accueillaient les 26 et 27 mai le championnat d’Europe sur le stade nautique Albert-Denvers. Après de beaux championnats de France bateaux courts, douze représentants de notre ligue portaient la combinaison tricolore dans l’espoir d’atteindre le podium et de se qualifier pour les mondiaux de Racice (République Tchèque) du 8 au 12 août.

Ce sont les quatre « gones », équipiers du huit français, qui atteignaient le premier objectif, obtenir une médaille, de bronze en l’occurrence. Ils passaient d’ailleurs tout près de l’argent, précédés seulement de 28 centièmes par des Italiens très présents sur ce championnat. Ainsi Thomas Bolle et Victor Elkholti (AUN Lyon) associés à Brieuc Huck et Timothée Guerinot (AC Lyon Caluire), déjà respectivement médaillés d’or et d’argent aux bateaux courts, avaient le plaisir de monter sur le podium avec leurs coéquipiers Marc Mouton-Didier, Clément Navarre, Mathis Nottelet, Arnaud Buard et le barreur Guilhem De Clerck.

Un deuxième bateau comportant trois rameurs « de chez nous » atteignait la finale A du 4 avec barreur. Adrien Heinrich (AUN Lyon) associés à Louis Chamorand et Yoann Lamiral (Aix-les-Bains) partageaient à l’arrivée, avec Noam Mouelle et le barreur Matheo Allemand-Unal, la quatrième place d’une finale dominée par nos voisins Transalpins.

Les finales B permettaient à quatre Auverhônalpins de s’exprimer après être passés pour certains assez près de la qualification en grande finale.

Il s’agit d’abord de la Grenobloise Juliette Lunatti, associée à Pauline Rossignol en 2 sans barreur. Ces deux rameuses remportaient la finale B, la dominaient de bout en bout, précédant des embarcations qui les avaient battues en phases qualificatives.

Pour les deux Aixois Anthony Girerd et Baptiste Savaete, respectivement champion de France et médaillé d’argent du un de couple à Cazaubon, la 2ème place de la finale B devait avoir un goût amer. Mais il faut reconnaître que la Grande-Bretagne, l’Italie et la Biélorussie, entre autres, présentaient des équipages de très grande qualité.

Le Grenoblois Enzo Pisicchio et son ami Benjamin Haguenauer terminaient 4ème en finale B après un début de saison difficile et synonyme de peu de kilomètres parcourus en 2 sans barreur.

Enfin, Ferdinand Ludwig (Le Lac Bleu) se faisait plaisir en remportant largement la finale C du skiff.

Il nous faut attendre à présent de connaître les embarcations retenues pour le mondial de Racice, en ayant conscience que la concurrence sera beaucoup plus rude avec par exemple les Allemands, les Américains, les Australiens, les Néo-Zélandais, les Anglais (peu présents à Gravelines), etc…

Jean-Pierre Bonini

Article précédent
4 Pink Ladies de L’Aviron Clermont Aydat ont participé à la Vogalonga 2018
Article suivant
La FAPLA quitte le collectif SOS Lac

Articles liés

Menu
Réactions