Tête de rivière interrégionale : les favoris assurent.

La tête de rivière interrégionale disputée ce 11 novembre dans des conditions idéales sur le bassin de l’Aviron Belley Haut Rhône n’avait rien d’un armistice. Au contraire, c’était la première explication de la saison sur 6.000 mètres pour une bonne partie des meilleurs rameurs et rameuses français, dont deux médaillés d’or au dernier mondial de Plovdiv. L’occasion de faire un point sur les premières semaines du travail de fond hivernal et d’estimer déjà le long chemin restant à faire sur les plans physique, technique et mental, pour pouvoir prétendre aux différents collectifs France.

Au bilan, cinq clubs de la Ligue remportaient deux victoires : Vichy, AUN Lyon, CA Lyon, Aiguebelette et Grenoble alors que Lyon Caluire et Aix-les-Bains en faisaient de même à une reprise. On peut noter d’ailleurs l’importante densité de bateaux aixois dans la catégorie junior.

La matinée débutait par la victoire en deux sans barreur senior des frères Guillaume et Thibaud Turlan (Vichy/Grenoble) qui devançaient de 11 secondes la mixte AUN Lyon/CA Lyon formée de Franck Solforosi et Alexis Guérinot, Louis Droissart et Nicolas Gilbert (CA  Vichy) prenant la quatrième place à 18 secondes des premiers.

Notre champion du monde du deux de couple, Hugo Boucheron (CA Lyon) descendait à son tour le bassin toujours aussi parfait et remportait le skiff senior malgré la très belle résistance du néo-Vichyssois Maxime Ducret qui ne s’inclinait que de 2 secondes et 37 centièmes. Ces deux rameurs laissaient à distance leurs adversaires et amis internationaux.

Le deux sans barreuse dames devait se solder par la très large domination de l’équipage d’Aiguebelette formé d’Evangéline Calloud et Estelle Cattin-Masson devant les deux bateaux lyonnais de Caluire et de l’AUN Lyon.

En skiff féminin, les rameuses poids léger prenaient le pouvoir avec un classement qui ressemblait beaucoup à la finale 2018 de la discipline. Laura Tarantola, la Grenobloise championne du monde, remportait haut la main l’épreuve. Elle devançait de 28 secondes Claire Bové (Meulan-les-Mureaux), sa coéquipière du mondial de Sarasota, et de 42 secondes Marion Colard la Lyonnaise de l’AUN Lyon.

En deux sans barreur junior jeunes gens, l’explication devait être sanglante avec quatre embarcations en cinq secondes sur le fil d’arrivée. Aix-les-Bains plaçaient deux bateaux en tête, Clément Assier et Louis Chamorand devançant d’un rien leurs copains Félix Duclos et Théo Renaud. Tout prêt derrière Armand Pfister et Benoît Bonnavion (Chambéry) prenaient la troisième place devant Victor El Kholti et Adrien Heinrich (AUN Lyon).

En skiff junior garçons, le CA Lyon, en la personne de Louis Ramos, dynamitait l’épreuve repoussant à plus de 20 secondes ses adversaires les plus proches, Florian Ludwig (Lac Bleu), Mael Vittet (Aix), Paul Guérinot (Caluire) et Enzo Pisicchio (Grenoble).

Les rameuses juniors de la Ligue ne pouvaient rien en deux sans barreuse, le tout jeune équipage du CMS Marignanne constitué de Linnea Fleischmann et Emma Lacofrette réalisait un parcours parfait pour l’emporter respectivement sur Chambéry (Jeanne Ruffion et Lilas Dodin), Aix (Maeva et Léa Morvan) et Aix à nouveau (Sixtine Paravy et Ilana Suarez-Martin).

Le skiff junior dames devait donner lieu à une belle lutte pour la victoire entre nos deux Auverhônalpines. Mia Triot-Sassolat (Aiguebelette) devançait finalement de 1 seconde et 56 centièmes la Majolane Lucie Fleurance.

Par ailleurs, Pascal Danière (Roanne-le-Coteau) gagnait l’épreuve du SH1xPR1 alors que Stéphanie Crevolin associée à Stéphanie Merle (Vaulx-en-Velin) prenaient la deuxième place du SF2-PR3.

Il faut remercier particulièrement les organisateurs, bénévoles, arbitres et cadres techniques qui ont permis le bon déroulement de cette tête de rivière.

Jean-Pierre Bonini

Article précédent
Résultats du week-end à Belley
Article suivant
Les résultats et les photos de la TDR de Villefranche 2018 sont en ligne

Articles liés

Menu
Réactions