Une belle régate sur un vieux bassin

Tout le monde était content, en ce dimanche 18 mars, de ne plus retrouver la pluie de la veille et de pouvoir pratiquer notre sport sur un plan d’eau idéal, favorable à la réalisation de belles performances suivies de près par les entraîneurs. Seuls les spectateurs ont dû trouver « le fond de l’air » un peu frais. Mais le principal obstacle à la réussite complète de cette compétition résidait dans l’interdiction décidée par le tribunal administratif d’utiliser le bassin du championnat du monde 2015. Les organisateurs étaient ainsi privés de départs tenus, d’installations à l’arrivée dignes de notre époque, devant se contenter de locaux vétustes, non chauffés et d’un ponton sous dimensionné et très glissant avec l’humidité. Autre danger, étrangement ignoré par le tribunal, les risques bien connus d’éboulement de la montagne de l’Epine dans la zone d’arrivée. Heureusement la ligue avait tout prévu pour protéger les bénévoles en fournissant largement des casques de chantier.

Les résultats étant facilement disponibles pour tous, il était intéressant d’analyser la participation des clubs à cette Coupe 2018. Elle se déroulait en effet à une période particulière, à quinze jours des qualifications pour les bateaux courts juniors et séniors. Ainsi de nombreux « gros bras » n’étaient pas présents car ils peaufinaient leur préparation en vue des courses du week-end de Pâques après avoir brillé à la tête de rivière de Marignane.

Que ce soit au niveau national ou régional, beaucoup d’entre nous se font du souci quand, dans les toutes proches années, il va falloir trouver les successeurs de nos champions, aussi bien pour les dames que pour les hommes. La réussite dans cette mission, qu’on le veuille ou non, passe toujours, au départ, par une sélection progressive faite à partir d’une masse plus ou moins importante de nouveaux pratiquants dans les clubs.

En analysant les résultats de cette Coupe Auvergne Rhône-Alpes 2018, et en ne comptant que les embarcations à 4 et à 8 rameurs, nous obtenons les chiffres suivants pour 26 clubs concernés :

  • 56 bateaux à 4 rameurs en J14
  • 23 bateaux à 8 rameurs en J14
  • 44 bateaux à 4 rameurs en J16
  • 7 bateaux à 8 rameurs en J16
  • 16 bateaux à 4 rameurs en J 18
  • 11 bateaux à 8 rameurs en J 18

Parmi les clubs ayant présenté le plus de bateaux longs en J14 et J16, nous trouvons en tête avec 15 embarcations Aix-les-Bains et le CA Lyon, viennent ensuite Lyon Caluire avec 14 bateaux, Chambéry, AUN Villefranche et Aiguebelette avec 12 bateaux.

Enfin les clubs ayant remporté le plus de victoires sont :

  • Lyon Caluire : 6
  • CA Lyon : 5
  • Aiguebelette : 4

De quoi nous faire réfléchir collectivement.

Jean-Pierre Bonini

Article précédent
Appel a bénévoles : Pilotes
Article suivant
Le Dauphiné : Y’a le feu au lac

Articles liés

Aucun résultat.

Menu
Réactions