LE PROJET ESPAD

Le projet ESPAD adresse le marché des équipements sportifs portatifs pour les personnes :
– qui souhaitent pratiquer leur sport sans prendre de risques,
– qui recherchent une meilleure compréhension de leur performance.
Actuellement sur le marché : Les dispositifs disponibles délivrent des informations parcellaires, en instantané, peu précises et peu fiables, le plus souvent sans moyen de stockage.
Futur : ESPAD apporte une solution globale, …..

….modulaire, acceptant tous les types de capteurs et les faisant communiquer sans fil.
Les données physiologiques, biomécaniques et de trajectographie seront synchronisées,
Les données seront analysées pour améliorer la compréhension globale de la performance et pour répondre aux nouvelles pratiques sportives.
ESPAD est le résultat d’un travail coopératif mené depuis 10 mois, guidé par la volonté de répondre aux attentes du marché avec des avancées scientifiques et technologiques significatives.
– TRACEDGE (porteur du projet): Intégrateur de systèmes sportifs
– ART Grand Prix: Ecurie de sport mécanique (catégories F3 et GP2)
– SKIS LACROIX : Fabricant de skis haut de gamme
– TES Electronics : Société de services en conception électronique, industrialisation et production
– VEGA RC : Société qui conçoit, réalise, fabrique et répare des bateaux
– Département Scientifique & Sportif de la Fédération Française de Ski : Cellule indépendante de recherche de la FFS qui transfert les savoirs vers les athlètes
– Ligue Rhône Alpes des Sociétés d’Aviron : Représente et gère l’aviron dans la région Rhône-Alpes
– Equipes INRIA: Equipes de recherche DEMAR (stimulation électro fonctionnelle, réseaux de dispositifs médicaux) – ARES (réseaux de capteurs embarqués) – SED (exploitation des résultats)
– Cellule Dynamométrique & Biomécanique du Sport (INSA) : Laboratoire public, développe & intègre des solutions de mesures embarquées
ESPAD sera mis en œuvre sur 3 disciplines sportives : l’aviron, les sports mécaniques et les sports d’hiver.
Ce projet est financé par des fonds Europeen, et la Ligue d’Aviron recevra une aide de 30 000 € sur deux ans pour participer aux travaux et recherches par des essais in situ.
Un projet qui va apporter des conditions techniques de travail par les entraineurs et les athlètes, avec une optimisation instantanée des valeurs mesurées.

Article précédent
REGATE INTERNATIONALE DE TUNIS
Article suivant
CHAMPIONNATS RHONE ALPES SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES

Articles liés

Aucun résultat.

Menu
Réactions